HARRY GRUYAERT<br>« BETWEEN WORLDS »

HARRY GRUYAERT
« BETWEEN WORLDS »

Après Rivages en 2018, nous sommes fiers de présenter la deuxième exposition

Harry Gruyaert
« Between Worlds »

Vernissage le vendredi 4 novembre de 18h à 20h
Exposition du 5 au 27 novembre 2022

Cette exposition, ainsi que l’ouvrage éponyme publié en octobre dernier par Atelier Xavier Barral, propose une vision transversale de l’œuvre diversifiée de Harry Gruyaert.

Harry Gruyaert est un photographe intuitif, prenant des photos en flânant sans destination ni idée préconçue, si ce n'est son intérêt pour la composition, la couleur et la lumière.

Inconsciemment, il y a cependant certains motifs qui reviennent souvent dans son travail. Les « images de seuil », prises devant ou derrière un obstacle, photographies prises durant un trajet en train, via un écran ou un miroir, font partie de ses thèmes récurrents. Basculer dans l'image, dissoudre les frontières entre espaces extérieurs et intérieurs, monde clos ou au contraire ouvert sur l'ailleurs : Between Worlds offre une immersion sensorielle. Peu importe les lieux (boutiques, gares, cafés, métros, chambres d'hôtel, centres commerciaux...), les pays (Europe, Moyen-Orient, Asie, États-Unis, Afrique...), l'époque (des années 1970 à aujourd'hui), le photographe déploie ici l'essence même de son écriture visuelle : une alchimie lumineuse dans un temps suspendu. Peu importe, seul règne le délice de se perdre.

En suivant ce fil conducteur, l'œuvre de Harry Gruyaert emprunte à la fois au monde du cinéma et à celui de la peinture.

Une bonne photo est une photo qui dit beaucoup de choses sur le lieu et le moment où elle a été faite, (...) je cadre un certain nombre d'éléments qui sont autant de fragments, de transparences qui se superposent comme des strates, et qui font que mes photos, effectivement, rendent compte à la fois de l'esprit du lieu et de l'espace-temps. », précise le photographe.

Né en Belgique en 1941, Harry Gruyaert a étudié la photographie et le cinéma. Il a réalisé quelques films en tant que directeur de la photographie pour la télévision flamande avant de se tourner vers la photographie en couleur dans son Paris d'adoption au début des années 1960.

À la fin des années 1970, il avait voyagé aux États-Unis, en Inde, en Égypte, au Japon et au Maroc. Ce dernier a été une révélation pour Gruyaert, dont les images du pays ont été publiées plus tard dans deux livres différents. Au début des années 1970, alors qu'il vit à Londres, il travaille à une série de clichés d'écrans de télévision en couleur qui deviendront plus tard les TV Shots, qui font désormais partie des collections du Centre Pompidou. À la même époque, il photographie également son pays natal et produit deux livres, Made in Belgium et Roots.
En 1982, il rejoint Magnum Photos. Parmi d'autres œuvres importantes, les deux éditions de Rivages, publiées en 2003 et 2008, témoignent du fait que Gruyaert aime travailler dans des environnements différents, avec des lumières et des couleurs contrastées. Il a présenté une rétrospective de son œuvre à Paris en 2015, au FOMU d'Anvers en 2018. Il est actuellement basé à Paris.

Sélection des ouvrages :
"Between Worlds", 2022
"Café Belgica", 2021
"Last Call", 2020
"Rivages," 2018
"India", 2015

1 de 4